Publié le

Fracture ou facture numérique: la question se pose?

J’ai reçu récemment un feed-back d’un interview passé dans un soi-disant E.P.N. (espace public numérique) de la part du service emploi de l’administration sociale dont je suis « usager ». En fait, il s’agit d’une A.S.B.L.. Cela n’a donc rien de public. Mais cette ASBL prétend lutter contre la fracture numérique. Continuer la lecture de Fracture ou facture numérique: la question se pose?

Publié le

France insoumise, P.S. et chômage.

 

Les grands médias essaient de susciter un rapprochement entre le PS et Mélenchon. Ce faisant, ils espèrent éliminer Mélenchon et imposer un agenda économique. Continuer la lecture de France insoumise, P.S. et chômage.

Publié le

Manifestation de chômeurs

La société prive de plus en plus de chômeurs de leurs allocations, elle les exclut, ou les sanctionne, en laissant entendre que ce sont eux qui profitent de la situation. Continuer la lecture de Manifestation de chômeurs

Publié le

Le Monument et le code du travail

Le Monument du Travail

Il a fallu 30 ans pour construire un monument pour y exposer les statues de travailleurs de Constantin Meunier. Plusieurs débats parlementaires et un concours furent nécessaires. Continuer la lecture de Le Monument et le code du travail

Publié le

L’égalité dévoyée et les travailleurs

 

Allons droit au fait, cessons de tourner autour du pot. Si la propagande a tellement besoin de s’en prendre aux chômeurs, ce n’est pas parce que ce seraient des profiteurs. Continuer la lecture de L’égalité dévoyée et les travailleurs

Publié le

Je suis un chômeur de longue durée

Je suis un chômeur de longue durée, 1ère édition
Page de couverture de la première édition

Petit essai littéraire

Éditions provisoires

3 €

descriptif

Le chômage de longue durée se perçoit comme une opposition radicale au travail, du moins vécu de cette manière. Pourquoi, et réalité du travail. Ce dernier vécu par un chômeur de longue durée.

Publié le

Les petits saints

Mieux vaut regarder les choses en face. L’establishment est tout content, il se dit que c’est gagné, qu’on va le débarrasser des Arabes, des musulmans, des noirs, des gauchistes, et qu’il conservera le beau rôle. Les gens en place ont besoin de faire le vide, de faire de la place. Tout ce petit monde va très bien entendre et tout dissimuler avec une prodigieuse perversité.
Ouf, il ne sera pas considéré comme responsable de toutes les exclusions, de la misère galopante.
On ne va plus parler de rien, du passé, tout est bon.
Les grands patrons ne diront rien. Du moment que personne ne conteste le bien-fondé de leurs explications, aussi grotesques soient-elles. Ils vont se tailler une réputation en or, passer pour des petits saints.
Les néocolonialistes qui ont bombardé des petits pays pétroliers, exclu des centaines de milliers de chômeurs, envoyé la moitié de la jeunesse maghrébine en prison, démoli la sécurité sociale, tout en fabriquant une caste de salariés dotés de privilèges, se prenant pour des barons, pour des dieux, réduit la moitié de la jeunesse au chômage, donné de l’argent à gogo à des super-riches, vendu les biens de l’état pièce par pièce, exempté d’impôts multinationales et milliardaires, mis un maximum en poche eux-mêmes, tout cela va se retrouver sur un piédestal.
La vieille classe politique vient elle-même, avant de lever le pied, de donner des moyens supplémentaires d’éliminer des gens en prenant des mesures pour exclure massivement des chômeurs. Mais cela n’aurait rien à voir avec du racisme!